Bookmark and Share

Sauvons la Loue

La loue est en danger

La célèbre rivière de la Loue est dans un piteux état, une pollution trop importante pour ne pas en parler touche actuellement la Loue. Merci à tous ceux qui s'attarderont sur le sujet et surtout à ceux qui vont oser bouger leurs fesses pour que nos enfants puissent connaître à leur tour le joyau d'Ornans.
Sauvons la rivière Loue du cancer qui est en train de la ronger...

Point sur la situation de la Loue

 

Je réalise cet article dans le but de faire bouger les choses.

La première partie concernera la belle Loue internationalement célèbre.

Puis la seconde partie sera dédiée à la pollution qui vient de ruiner "80%"de la population de poissons de cette belle rivière qu'est la Loue.

Je vais m'efforcer d'être le plus objectif possible (même si cela me tient vraiment à coeur), dans le but de réunir les forces de ceux qui veulent s'investir dans cette bataille et de faire avancer les choses plus vite qu'elles n'avancent actuellement... L'urgence est bien là et il ne faut pas tarder.

 

L'une des plus belles rivières de France
LA LOUE

 

La Loue est une résurgence du Doubs, qui se perd entre Pontarlier et Morteau dans le dédale karstique du Haut-Doubs. Pour la petite histoire, cela a été découvert en 1901, suite au déversement accidentel des cuves de Pontarlier-Anis (anisette locale du Haut-Doubs) dans le Doubs, quelques heures plus tard la Loue était devenue blanche et sentait l'anisette.

La Loue prend sa source à 25 kilomètres en Amont de Ornans. Sur ses premiers kilomètres, elle serpente au beau milieu de gorges abruptes et alterne entre courants torrentueux, trous et cascades, c'est à Mouthier-Hautepierre que la Loue s'assagit et laisse place à une rivière plus régulière, posée dans un écrin de verdure propre à la région de Franche-Comté.

Tout au long des 125 km du cours d'eau on trouvera beaucoup de parcours de pêche privés (Ce qui peut être déroutant pour celui qui ne connaît pas).

On peut diviser la Loue en trois parties distinctes avec pour chacune un caractère particulier.

La haute Loue (4 AAPPMA), située dans une vallée encaissée, de sa source à la ville d'Ornans

La moyenne Loue d'Ornans à Chenecey est posée au fond d'une valée beaucoup moins encaissée, entourée de champs.

La basse Loue, de Chenecey à Dole, quant-à-elle est une rivière très large pour une rivière de première catégorie, elle serpente entre les cultures céréalières et laisse vivre une variété plus large d'espèces de poissons, tels que les barbeaux ou les chevesnes.

Beaucoup d'encre a coulé à propos de cette rivière mythique, beaucoup de touristes européens se déplacent en destination de cette vallée si belle et si agréable. Des pêcheurs affluent de la France entière pour venir mettre à l'épreuve leur technique face à des truites de souche qui peuvent régulièrement dépasser les 50 cm. Les ombres communs, poissons si rares et si formidables à leurrer sont aussi de la partie.

Ce lieu est si réputé pour la pêche à la mouche... Voici une vidéo pour le plaisir des yeux :

 


La Loue - juin 08
envoyé par vinzzz

 

Avouez que ça donne envie !

La maison nationale de l'eau et de la pêche, située à Ornans est LA référence citée sur toutes les plaquettes des guides de pêche à la mouche au travers de toute la France. Mais c'est aussi un centre de formation très réputé pour la gestion du milieu aquatique et piscicole. Ce centre de formation ne se situe pas à Orans par hasard, c'est là que la Loue est la plus sauvage et la plus belle, avec une densité de salmonidés difficilement égalable.

Après ces quelques lignes de présentation de "La Belle", je vais en venir au fait, c'est à dire la pollution qui touche actuellement le bijou qu'est la Loue.

Je vais tenter de faire un bilan, le plus complet possible de la situation, des démarches qui ont déjà été engagées et des conséquences directes et indirectes de cette pollution d'origine inexpliquée.

 

La pollution de la Loue

 

Depuis la mi-avril, nous constatons une mortalité piscicole importante sur certains cours d’eau du département, avec une ampleur toute particulière sur la Loue. Les poissons morts sont apparus porteurs d’atteintes multiples et, dans le cas de la Loue, les analyses conduites ont révélé en outre la présence de cyanobactéries.

Le premier reportage effectué par France 3 a fait l'effet d'une bombe chez les écologistes, les pêcheurs et les amoureux de la nature

 

 

LA SITUATION / LES ANALYSES


Les mesures prises et les différents communiqués de presse sur cette situation sont consultables sur le site Internet des services de l’Etat dans le Doubs et en Franche-Comté .

Sont présentés ici les résultats des analyses réalisées concernant la recherche de cyanobactéries, les données météorologiques et hydrologiques de ce printemps, ainsi que les données concernant la qualité de l’eau de la Loue .

 

On nous nous dit que le problème vient des cyanobactéries et toutes les analyses qui ont été faites concernent les cyanobactéries, ... Si le problème venait d'ailleurs, le saurait-on ?

 

Le magazine Pêche Mouche a consacré l'édito du numéro de Juillet - Août à l'inquiétante situation de la Loue et consacrera un article complet sur son numéro de septembre octobre.

 

LES CAUSES CERTAINES OU PROBABLES

 

Vive les rejets agricoles, domestiques et industriels  :

Les causes déjà bien connues de ceux qui s'intéressent à l'environnement ressortent des cartons de France 3 Bourgogne Franche-Comté, voici une petite enquête qui fait mal au coeur. On peut y voir l'importance des rejets humains face à la nature qui n'arrive plus à "écoper le navire" .


 

Aviez-vous déjà entendu parler de ces gouffres?

 

Le Gouffre de Jardel de Chaffois (ou Gouffre de Jardelles ou "Trou de Jardelles" ) est une cavité naturelle profonde de 128 mètres de profondeur connue pour avoir servi de décharge d’obus datant de la Première Guerre mondiale, alors même qu'un cours d'eau souterraine y passe, qui resurgit non loin pour donner les sources de la Loue qui alimente en eau potable une partie du Département du Doubs.

Liens relatifs :

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/info/franche-comte/Nouveau-projet-d-exploration-du-Trou-de-Jardelle-59698575.html

http://www.cpepesc.org/Le-Trou-de-memoire-de-Jardel-ou.html

http://www.ligue-speleo-fc.com/evenements/depoll2009/chaffois.htm

 

 

Le trou renale de Bians-les-Usiers :

 

Il a aussi servi de décharge municipale sauvage, dont voici une vision d'horreur...

 

 

Et après réhabilitation : http://www.cpepesc.org/Distilation-au-depotoir-enterre-du.html

 

Comment peut-on encore se poser des questions sur les causes de la pollution de la Loue après tout cela ???

 

Toute aide concernant ce sujet sera la bienvenue, contactez moi à l'adresse contact@rivieres-de-france.com

Studio7designs